Vai al contenuto

[UAPV22] Photovoltaïque et électromobilité : perspectives de déploiement

https://www.pv-magazine.fr/2022/09/22/uapv22-photovoltaique-et-electromobilite-perspectives-de-deploiement/

[UAPV22] Photovoltaïque et électromobilité : perspectives de déploiement

Share

Lors de l’université de l’autoconsommation photovoltaïque d’Enerplan, une session interactive a abordé les différents aspects de l’électro-mobilité alimentée en énergie solaire. Pour ne pas « laisser fondre le bitume sur les parkings » comme le disait justement Richard Loyen, délégué général du syndicat, les dynamiques de développement des solutions de mobilités doivent être pensées de manière à se déployer rapidement et leur couplage à l’énergie solaire est pertinent.

A ce sujet, François Guérin, PDG de See You Sun, qui propose des systèmes d’AC, notamment en ombrières de parkings, tient à rappeler le cadre réglementaire des initiatives solaires + électromobilité. D’une part les obligations d’équipement et les objectifs ambitieux de développement solaire sont des opportunités pour les acteurs disposant d’un foncier adapté au déploiement de systèmes de recharge alimentés en PV. Par ailleurs, d’autres briques se mettent en place, à l’instar des schémas régionaux d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) qui visent à dynamiser la planification territoriale. Cette perspective pourrait, par exemple, placer la voiture électrique au coeur des politiques d’aménagement du territoire.

Pour l’électromobilité, on note la fin annoncée du moteur thermique d’ici 2035 dans l’Union européenne. En France, il sera possible de compter sur l’obligation d’équipement en Points de charge (PDC) VE de tous les bâtiments non résidentiels, soit un point de charge toutes les vingt place d’ici 2025 – avec, en objectif pour 2022, 100 000 PDC publics et 1 000 000 PDC privés. Par ailleurs, pour accélérer le déploiement d’un réseau de charge cohérent et accessible, l’article 68 de la loi d’orientation des mobilités prévoit la possibilité, pour les collectivités ou établissements publics, de réaliser un Schéma directeur de développement des infrastructures de recharges pour véhicules électriques (SDIRVE) qui pourrait renforcer les mesures évoquées plus haut.

De son côté, Qualit’EnR, qui identifie les entreprises qualifiées pour réaliser certaines typologies de travaux, a intégré dans son catalogue des qualifications dédiées à la recharge électrique, en plus de son offre photovoltaïque existante depuis 2020. Baptisée Recharge Elec+, la qualification fait partie des trois certificats existants à date sur le marché français dans ce secteur. Teddy Puaud, le délégué général de la société, affirme que Qualit’EnR a déjà enregistré 400 demandes et qualifié 240 entreprises, toutes faisant déjà partie de son réseau.

L’un dans l’autre, le développement et l’adoption de la mobilité électrique stimule l’innovation et accélère la réalisation, notamment, du concept du vehicle-to-grid, to-home ou to-building : un véhicule connecté au réseau, à la maison ou au bâtiment permettant les flux électriques en entrée et en sortie et qui est ainsi capable d’injecter l’énergie stockée dans sa batterie mobile pour soutenir la consommation d’un foyer/d’une entreprise ou stabiliser le réseau.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Share

lascia un commento